site perso d’Emmanuel Dieul contact
plan du site
Photos
Expériences professionnelles
Logiciels
CV et références

VAL de Roissy

mercredi 4 novembre 2009

Description du projet

Le VAL est un système ferroviaire entièrement automatique déployé par Siemens. Mis en service à Lille dans les années 1980, ce métro automatique reliait l’université de Villeneuve d’Ascq à Lille, d’où son nom. Il était, à l’époque, entièrement électronique.

Le VAL n’est pas uniquement un matériel roulant : c’est également un ensemble de contrôleurs permettant de faire transiter ce matériel roulant en toute sécurité :

  • un contrôleur dans chaque train, permettant de vérifier continuellement la vitesse du train et l’ouverture des portes,
  • un ensemble de contrôleurs au sol, permettant de vérifier l’anticollision entre les trains et de gérer toute la signalisation (signaux, aiguillages...),
  • un contrôleur récupérant toutes les alarmes envoyées par les contrôleurs au sol et permettant de mettre la ligne en sécurité (hors tension),
  • ...

Dans la version qui a été mise en service en avril 2006 dans les Aéroports de Paris à Roissy, les contrôleurs au sol (nommés Pilote Automatique Double Sens) ont été réalisés avec du logiciel sécuritaire (méthode B).

JPEG - 281.1 ko
le CDGVAL

Le VAL de Roissy visait à relier les deux grands terminaux, ainsi que le nouveau terminal S3.

Ma participation

Dans ce projet, j’ai eu un rôle de validation du logiciel sécuritaire du PADS. Consultant dans le Département de Sûreté de Fonctionnement, j’ai participé à :

  • la validation sécuritaire du logiciel (analyse de la conception générale formelle),
  • la validation sécuritaire des données de voie :
    • vérification des spécifications liées aux données de voie et invariants,
    • vérification du contenu des invariants utilisés par le PADS,
    • preuve que le contenu des invariants est compatibles avec les hypothèses que fait le logiciel PADS sur ces invariants.
  • vérification du comportement du logiciel sécuritaire via l’exécution de tests,
  • la réalisation d’outils pour faciliter les tâches de validation.

J’ai travaillé 18 mois sur ce projet, jusqu’à sa mise en service.